240 Rue de Cumene, 54230 Neuves-Maisons
contact@geml.fr

Contre l’autorisation d’une période complémentaire de déterrage du blaireau

Le public est invité à s’exprimer sur la chasse en Moselle

Un nouvel arrêté préfectoral fixant les espèces chassables en Moselle et les dates d’ouverture et de fermeture de la chasse est en projet et est soumis à la consultation du public jusqu’au 24 mars. Cet arrêté inclut, entre autres, l’autorisation d’une période complémentaire de déterrage du blaireau qui pourrait alors commencer dès le 15 Mai 2020 pour finir le 15 janvier 2021. 

Voici la réponse du GEML à cette consultation.

Le Blaireau est protégé dans de nombreux pays d’Europe

Le Blaireau européen (Meles meles) est une espèce protégée dans de nombreux pays européens (Belgique, Irlande, Pays-Bas, Danemark, Portugal, Espagne, Italie…) mais reste malheureusement chassable en France dans la quasi totalité des départements (pour rappel, il peut être chassé neuf mois et demi par an).

Des disparités au sein même du Grand Est

Néanmoins, dans la région Grand-Est le blaireau est non chassable dans le Bas-Rhin depuis 2003! Il n’y a pas d’explication rationnelle à de telles disparités. Comble pour cette espèce classée chassable, tout comme le Renard, il ne fait l’objet d’aucune consommation voire utilisation par l’homme après abattage.

La vénerie sous terre

Dans la grande majorité des cas, le blaireau est détruit dans le cadre de la vénerie sous terre. Cette pratique est une forme ancestrale de chasse avec une meute de chiens spécialisés, dressés à acculer le Blaireau dans son terrier jusqu’à ce qu’il soit déterré et arraché de son lieu de vie pour être mis à mort. Les blaireaux endurent des heures de stress, terrorisés au fond de leur terrier. Ils sont mordus par les chiens, parfois les petits sont déchiquetés vivants. Les « veneurs »  les extraient brutalement du terrier avec des pinces métalliques qui leur infligent d’atroces blessures. Les blaireaux sont alors exécutés avec un fusil ou une arme blanche.

C’est une pratique barbare, cruelle incompatible avec la reconnaissance des animaux comme « êtres sensibles » * .

Une nouvelle fois, le GEML s’oppose à cette pratique

Nous, le GEML, sommes absolument opposés à toute forme de chasse du blaireau européen (Meles meles) en Lorraine comme partout sur le territoire national,  et nous nous opposons naturellement à la mise en œuvre d’une période complémentaire de chasse qui pourrait être autorisée par arrêté préfectoral dès le 15 mai 2020, période notamment où les blairelles (femelle du Blaireau européen) s’occupent encore de leurs petits, incapables de se nourrir seuls et extrêmement vulnérables.

La présence du Blaireau européen (Meles meles) n’est-elle pas le gage, le témoignage d’une nature préservée ?

—-

Ce message a été envoyé à ddt-consultation-public@moselle.gouv.fr 

—-

* : L’article 521-1 du code pénal, punit les sévices graves et les actes de cruauté commis envers des animaux domestiques ou tenus en captivité ; l’article L214-1 du code rural prévoit que tout animal étant un être sensible doit être placé par son propriétaire dans des conditions compatibles avec les impératifs biologiques de son espèce.
A la connaissance du GEML les lois et règlements en vigueur sur les animaux domestiques ne s’appliquent pas aux animaux sauvages en liberté, et nous le déplorons.

 

Les consultations publiques

Chacun de nous peut répondre à ce type de consultation. Il est important que nous soyons le maximum à nous exprimer, notamment pour ce qui concerne la région où nous habitons. Le mieux est de personnaliser le message pour l’ancrer dans la réalité de ce que nous vivons au quotidien. Pour être tenu au courant de l’ouverture de ce type de consultation, il est possible de suivre ou de s’abonner sur le site suivant  : https://www.consultationspubliques.aves.asso.fr/ 


Il est aussi possible de suivre les sites officiels des départements (ils ont l’inconvénient de ne pas être très lisibles, mais c’est là qu’est la source de l’information) :

Il faut veiller à respecter les consignes affichées pour chaque consultation pour que le message soit bien pris en compte.

Nous avons conscience que cela peut être décourageant de voir que les messages envoyés ne semblent pas pris en compte. Cependant, toutes ces traces sont tout de même conservées, et le cumul des mobilisations de chacun dans le temps donne plus de chances qu’au bout d’un moment, la balance penche enfin en faveur de la protection de la nature.

Merci d’avance à tous pour votre participation, et n’hésitez pas à nous contacter si vous avez des questions ou pour partager vos contributions.

 

12 réponses

  1. Solange Leroy d'Auderic dit :

    Contre cet animal n’est pas nuisible il est protégé dans de nombreux pays

  2. Couffon dit :

    Je suis contre la chasse, pratique barbare d’une autre époque.

  3. Javor dit :

    Contre la chasse de blaireau.

  4. Laurence d dit :

    Contre !!!!!!!!
    Arrêtons ces actes barbares

  5. BEIGNON dit :

    Contre! Laissez tranquille les animaux

  6. GEMLadmin dit :

    Merci pour vos commentaires. Il reste encore quelques heures (jusqu’à 16h) pour vous exprimer par mail à ddt-consultation-public@moselle.gouv.fr
    Pour que le message soit « officiellement » pris en compte, il faut bien préciser dans l’objet / le sujet du mail le projet d’arrêté concerné, ici c’est :
    « Projet d’arrêté fixant la liste des espèces chassables et les dates d’ouverture et de fermeture de la chasse dans le département de la Moselle, saison 2020-2021 »

    Laurie

    • Antoinette Pecheur dit :

      je viens de découvrir…
      Je suis anti chasse, anti piègage, anti braconnage, anti tout ce que l’homme est capable de faire , pour se placer numéro 1
      Je pense être en retard, mais , je ne maîtrise pas encore mon ordi.
      Est-ce que ma voix va encore compter?

  7. olivia laboure papini dit :

    Mail envoyé !

  8. DORA VAZART dit :

    Pour la protection du blaireau e tous les animaux sauvages. On vous demande la protection des forêts et toute la biodiversité. Pour un grand plan de transformation de notre société. POUR LA VIE. Interdiction TOTAL de la chasse.

  9. Michèle Petetin dit :

    Le blaireau, animal si discret et inoffensif, est absolument utile dans la nature! Celui qui fréquente mon jardin le débarrasse des larves de hannetons enfouies dans la pelouse. Qu’on fiche la paix à cet animal magnifique!

  10. Laurie Targa dit :

    Le même chose se produit pour la Meurthe-et-Moselle, les contributions sont à transmettre, en indiquant nos coordonnées, par courriel à : ddt-afc-fc @meurthe-et-moselle.gouv.fr au plus tard ce dimanche ! (avec en objet du mail « Arrêtés généraux encadrant la chasse et la destruction de certaines espèces susceptibles d’occasionner des dégâts pour la saison 2020-2021 »)

    Laurie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *