240 Rue de Cumene, 54230 Neuves-Maisons
03 83 17 10 95
contact@geml.fr

Tirs de nuit contre le Renard : la voix des naturalistes a été entendue !

Comme la Presse s’en est fait l’écho, le tribunal administratif de Nancy a annulé l’arrêté préfectoral autorisant le tir de nuit exceptionnel de renards dans le département de Meurthe et Moselle.

Le GEML s’était joint à l’initiative de l’ASPAS, de Flore54 et de l’association One Voice pour porter l’affaire en référé au tribunal administratif. L’argumentaire développé par l’avocate de One Voice chargée du dossier, Me Arielle Moreau, s’appuyait sur un état suffisant de gravité et d’urgence de la situation, pour que le jugement soit rendu immédiatement. Un recours sur le fond aurait impliqué de nombreux mois d’attente (voire plusieurs années) avant le jugement final, ce qui aurait permis la destruction de 500 renards sans aucune justification scientifique, ni utilité pratique.

C’est une belle victoire pour nos amis au pelage roux. Pour autant, le renard comme d’autres carnivores reste sur la liste des animaux « susceptibles d’occasionner des dégâts » anicennement dénommés « nuisibles ». Le GEML va poursuivre son action pour permettre, à terme, le retrait du renard de cette liste aux côtés du Collectif Renard Grand Est dont il est un partenaire particulièrement actif.

Une équipe s’est constituée au sein du GEML pour présenter un argumentaire scientifique à l’encontre de l’idée que le tir de nuit puisse favoriser la sauvegarde de populations naturelles de lièvres, perdrix et faisans. Cette équipe travaille d’arrache-pied pour rendre accessible aux membres de l’association, et au public le résultat de cet argumentaire, vous en serez informé·e dans les jours qui viennent.

En cette fin d’année, l’État fait procéder à la révision des listes de ces animaux qui, comme le renard, sont considérés nuisibles. Au sein des conseils départementaux, les représentants du GEML et d’autres associations naturalistes s’efforcent de contrer les arguments simplistes, mal documentés qui portent à croire, que la destruction d’animaux (belette, fouine, hermine, martre, putois, renard pour ne citer que les mammifères) va permettre de diminuer les déprédations attribuées à la faune sauvage. Ce travail mobilise toutes nos ressources et le soutien actif des membres du GEML est plus que jamais nécessaire !

N’hésitez pas à nous rejoindre et à devenir bénévole pour aider à la protection des mammifères. Pour votre soutien, votre participation, et au nom de la faune sauvage, nous vous remercions !

Communiqués et actualités du collectif renard : http://www.renard-roux.fr/actualites.html

Communique de One Voice : https://one-voice.fr/fr/blog/justice-est-rendue-pour-les-renards-une-decision-qui-fera-date.html

Communiqué de l’ASPAS : https://www.aspas-nature.org/slider/victoire-renard-grand/

Communiqué Flore 54 : http://flore54.org/communique-de-presse-renard

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *