240 Rue de Cumene, 54230 Neuves-Maisons
contact@geml.fr

Covid-19 : les fusils ne sont pas confinés

Communiqué du GEML faisant suite à la circulaire dérogatoire au confinement

Une lettre circulaire du ministère de la transition écologique en date du 31 octobre 2020 vient de paraître « pour la mise en œuvre de dérogations au confinement en matière de régulation de la faune sauvage et de destruction d’espèces animales susceptibles d’occasionner des dégâts ». Cette circulaire encourage en particulier le tir des grands ongulés de notre région (sanglier, cerf, chevreuil et chamois) et d’autres animaux (ex « nuisibles ») considérés en surnombre et/ou occasionnant des dégâts.

Cette circulaire a été précédée par une communication grand public (lobbying de la fédération nationale des chasseurs) et sur les réseaux sociaux incitant les chasseurs à respecter les directives de confinement mais dénonçant le risque que certaines espèces animales continuent de « proliférer » provoquant ainsi une recrudescence des nuisances.

Le GEML ne peut que désapprouver les conditions d’application de la circulaire et sa déclinaison locale en Meurthe-et-Moselle qui, une fois encore, impacte un cortège d’espèces classées susceptibles d’occasionner des dégâts.

Force est de constater que même en période de confinement, aucune dérogation ne prévaut  pour  les « mal-aimés ». En la matière, les départements des Vosges et de la Meuse se révèlent plus cléments !

Avec son talent, monsieur de LA FONTAINE en aurait fait une fable…

Vous pouvez télécharger ici le communiqué complet

Pour connaître le point de vue du GEML concernant la gestion des populations de sangliers, cliquez ici

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *